Assemblée générale de la Fondation: vendredi, 25 novembre, à 18h30, Bibliothèque de Westmount

« Ma plaquette de poèmes vient de paraître.
Je t’en fais parvenir un exemplaire. Je n’en suis pas mécontent. »

Lettre à André Laurendeau, 18 mars 1937

Bien chers membres d’hier et d’aujourd’hui,
Chers amis des lettres et de la Fondation,

Comme il sera bon de vous retrouver, le 25 novembre prochain, pour clore tous ensemble une année particulièrement riche et en amorcer une autre déjà pleine de promesses!

De Saint-Denys Garneau a été à l’honneur, au cours des derniers mois: figure centrale et insaisissable de la pièce de Thomas Gionet-Lavigne (S’aimer), peintre de mieux en mieux honoré, lors des célébrations du centenaire d’Anne Hébert, organisées par notre vice-présidente Nathalie Watteyne (La Détermination d’un regard), poète mis en musique pour un récital conçu par la mezzo-soprano Stéphanie Pothier (Le Bout cassé de tous les chemins), il a continué d’aviver le « paysage immobile », non seulement par ses œuvres mêmes, mais par tout ce qu’elles suscitent encore chez nos créateurs, nos artistes, nos penseurs, nos érudits.

Et la valeur de cet héritage est très justement reconnue, très justement célébrée: Michel Biron vient de recevoir le prix Jean-Éthier-Blais pour sa remarquable biographie (De Saint-Denys Garneau), et Marie-Andrée Lamontagne, vice-présidente de la Fondation, devenait membre, il y a quelques jours, de l’Académie des lettres du Québec, où on l’accueillait en soulignant notamment, parmi tant de travaux, son apport à la connaissance du poète de Saint-Denys Garneau, comme du prosateur — de l’homme, comme de son œuvre.

Le contexte est donc idéal pour lancer l’année qui vient, que nous entendons consacrer aux 80 ans de Regards et jeux dans l’espace. Nous vous ferons part, en assemblée générale, de ce qui a déjà été commencé, et de ce que nous avons à l’esprit, pour vous le soumettre: car nous avons besoin de votre approbation, et nous aurons besoin de votre concours. Soyez donc des nôtres, pour cette rencontre du 25 novembre, à 18h30, à la Bibliothèque de Westmount (4574, rue Sherbrooke Ouest) avec toutes vos idées et avec tout ce qu’apporte une présence, d’intangible, d’essentiel, d’irremplaçable.

Denys Gagnon, président
Fondation de Saint-Denys-Garneau