Lettre à André Laurendeau, 1933

« Le problème canadien-français m’intéresse beaucoup et a toujours une certaine part dans mes préoccupations. Seulement, alors que toi tu t’y donnes directement, activement, que tu en fais dès maintenant une occupation et un but, le but de ta vie, je le mets au second plan dans la mienne. Et c’est là une direction de tempérament, n’est-ce pas, beaucoup plus que d’idées. Tu aimes l’action; moi, je suis plus contemplatif, pour employer un joli grand mot. […] En me cultivant, en me perfectionnant, je ne perds pas de vue le point de vue national de culture et de mouvement intellectuel, de milieu à créer et d’élan à donner.»

Référence:

Saint-Denys Garneau, Oeuvres, texte établi, annoté et présenté par Jacques Brault et Benoît Lacroix, Montréal, PUM, «Collection Bibliothèque des lettres québécoises»,1971, p.930-931.