Je sors vous découvrir

Je sors vous découvrir ailleurs les poètes
Chacun ailleurs en dehors de cette petite vie
J’irai vous découvrir parmi la vie de tout le monde
Et la mort de tout le monde
Où tous ont étalé la fuite de leur vie sur le plancher
Pas chez moi, je vous en prie.

C’est là que vous allez vous éveiller
Me décomposer tout l’univers
Devant moi et le reconstruire
À débordement de tous cadres.

Référence:

GARNEAU, Hector de Saint-Denys, Poésies. Regards et jeux dans l’espace. Les Solitudes, Montréal, Fides, 1972, p. 122.