Connaître Hector de Saint-Denys Garneau… Le personnage est secret ; l’œuvre est riche et diverse ; et les voies d’accès se feront donc multiples.

  • La biographie d’abord, en survol ou en détail, d’un homme dont l’œuvre est moderne, mais qui préfère la paix du domaine ancestral au tumulte des villes.
  • Puis, les œuvres mêmes : d’un poète, qui craignait « d’être découvert » ; d’un peintre, dont les toiles viennent à nous après un long silence ; d’un prosateur, de parole immédiate et intime.
  • Et, enfin, l’héritage, composé non seulement du legs littéraire et artistique, mais de tout ce que les textes et toiles auront suscité, à l’époque et jusqu’à maintenant : réflexions d’autrefois, études, commentaires, créations, qui s’échelonnent, d’hier à demain.

À vous tous, un bien profitable parcours à travers ce « bouquet du paysage horizontal ».

In memoriam, Benoît Lacroix, o.p. 1915 – 2016

Le départ du Père Benoît Lacroix nous émeut tous, car tous, nous lui sommes redevables d’une vie d’écriture et de méditation, de gestes et de paroles, dont les fruits ont nourri (et nourriront toujours) notre histoire, notre littérature, notre pensée.

Son apport à la connaissance et à l’étude de De Saint-Denys Garneau, le rôle de premier plan qu’il a joué dans l’établissement de la Fondation, ont associé à jamais l’œuvre du Père Lacroix à la poésie des Regards et jeux dans l’espace et de tant de poèmes retrouvés… souvenirs et textes qui ne nous quitteront plus.

À ceux qui l’ont connu, qui l’ont côtoyé, qui ont travaillé avec lui, et qui sont maintenant touchés comme nous les sommes, la Fondation de Saint-Denys-Garneau exprime sa profonde sympathie.

Qui était de Saint-Denys Garneau?


En se rendant dans la municipalité de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier, accompagnés du neveu d’Hector de Saint-Denys Garneau, M. Yves La Roque de Roquebrune, quatre étudiants du département de communications à l’UQÀM (Alexandre Bédard, Émile Deraspe, Émilie Hayes et Gabrielle Trépanier-Jobin) retracent l’âme de l’artiste à travers les lieux qui l’ont tant inspiré. La musique originale est de Philippe Mius D’entremont.